Visite des élèves de Seconde à Dar Al-Farabi

Actualités

Le sens du mot « Dar » en arabe renvoie au mot « Maison » dans « Maison d’édition », qui signifie certes « établissement spécialisé en », mais il connote aussi un « chez-soi ». Les élèves de 15 ans se sentent-ils encore chez eux dans une « maison du livre » à l’époque de l’édition électronique et du « e-book » ? Une question parmi d’autres que nous avons emportées avec les élèves de Seconde A le mercredi 28 janvier et ceux de Seconde B le mercredi 4 février à Dar Al-Farabi.

La visite et l’interview de Monsieur Joseph Abou Akel, directeur de la Maison d’édition, s’inscrivent dans le cadre de l’enseignement d’exploration (« Littérature et société »), sous le thème « Des tablettes d’argile à l’écran numérique : l’aventure du livre et de l’écrit », qui les encourage à envisager l’évolution des écrits au fil des époques et qui attire leur attention sur le fait que le livre en papier n’est pas la dernière étape de cette évolution et qu’ils sont donc les témoins d’une nouvelle transition.

Pour préparer cette rencontre, les élèves organisés en groupes ont élaboré un ensemble de questions dont le but essentiel était de comprendre un métier (les aspects techniques, financiers, le rôle des  nouvelles technologies…), un métier qu’ils sentent à vrai dire en voie de disparition. Mais c’est tout une autre histoire qu’ils ont découverte.

Nous avons donc été accueillis à deux reprises par M. Abou Akel dans son bureau. Les porte-parole des différents groupes ont formulé des questions sur l’histoire de Dar Al-Farabi, sur le dernier prix de la meilleure Maison d’édition du monde arabe en 2014 obtenu à Sharka (Emirats Arabes Unis) en novembre, mais aussi sur l’expérience de M. Abou Akel dans ce domaine et sur ce qu’il pense de l’avenir du livre… à leurs questions, ils ont non seulement obtenu des réponses mais des espaces de réflexion comme ceux qu’offrent des personnes qui se distinguent par leur générosité intellectuelle. Ils ont vu se défiler le passé culturel de leur pays et non seulement l’histoire du livre, ils ont vu sous un autre angle les liens que l’on peut avoir avec la « la lettre », a-t-il dit, peu importe le support : « Seule la lettre peut ouvrir les portes du progrès, nous n’avons pas d’autres secours… ». Ils ont saisi que lire est une addiction au savoir. Sans oublier qu’ils ont compris que, dans la réalité comme dans les livres, on peut s’engager pour des causes humanistes, faire des choix et les assumer : « Jamais Dar Al-Farabi n’éditera un livre sur les confessions, jamais une œuvre de pur éloge d’un responsable ou d’un homme politique, jamais une œuvre qui n’offre pas à réfléchir », jamais la formule « du profit à n’importe quel prix intellectuel ou éthique. »

Si bien qu’à la fin de l’interview, lorsque M. Abou Akel a si généreusement offert à chaque élève un livre qu’il choisirait lui-même dans la bibliothèque de Dar Al-Farabi, ils sont partis avec un vrai enthousiasme, et leurs discussions ainsi que les questions qu’ils ont posées à M. Abou Akel,  Mlle Eugénie Atallah et  moi-même autour d’un titre ou d’un auteur montraient bien qu’ils avaient saisi : Lire c’est aimer.

N.B. : Projet à suivre. Après les examens de février, les élèves vont réaliser une production qui reflètera cette visite dans le cadre de leur projet autour de l’évolution du livre, production qu’ils tiennent à exposer.

Roa Abboud

Se Connecter à PRONOTE

Les demandes d'inscription pour l'année scolaire 2023-2024 sont reçues à la direction de l'établissement selon des rendez-vous fixés à l’avance.

+961 5 601 171
+961 5 601 172
+961 3 669 641